Astronomie : conférence « Le ciel en rayons gamma de hautes et très hautes énergies », mardi 27 novembre

Après le premier cycle de conférences « Plus haut, plus beau ! » initié en 2008-09 pour l’année mondiale de l’astronomie et qui s’est poursuivi les 3 années suivantes, le club astronomie Grenoble INP – MJC Pont du Sonnant de Saint-Martin-d’Hères présente la première partie du cycle 2012-2013 : « Cosmologie, cosmogonies ».

Mardi 27 novembre – « Le ciel en rayons gamma de hautes et très hautes énergies »

par Guillaume Dubus, Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble,
UMR 5274 CNRS, Université Joseph Fourier Grenoble I

A l’extrême du spectre électromagnétique, les rayons gamma sont les témoins des phénomènes violents, hors équilibre, qui peuvent avoir lieu lors d’explosion d’étoiles ou dans l’environnement de trous noirs. La recherche de sources astrophysiques de rayons gamma s’est considérablement accélérée au cours de ces dernières années grâce aux progrès réalisés dans les techniques d’observations. Que sait-on du ciel gamma ? Comment ce rayonnement est-il détecté ? Quelles informations nous  apporte-t-il ? J’essayerai de répondre à ces questions en présentant quelques-unes des découvertes des observatoires gamma HESS et Fermi auxquels sont associées des équipes françaises. Ces découvertes éclairent sous un nouvel angle pulsars, restes de supernova ou jets relativistes. Elles soulignent avant tout les surprises et la richesse inattendue du ciel gamm

Et à venir au prochain trimestre :

- Mardi 22 janvier à 20h – « A l’écoute des étoiles, la recherche des ondes gravitationnelles »

Par Damir Buskulic, LAPP(Laboratoire d’Annecy-le-Vieux de physique des particules) / Universite de Savoie

La gravitation, l’une des forces fondamentales de l’univers, est aujourd’hui comprise à travers la théorie de la relativité générale. Celle-ci prévoit l’existence de vibrations de l’espace-temps qui se propagent, appelées « ondes gravitationnelles ». Une observation directe de ces ondes devrait permettre d’ouvrir une nouvelle fenêtre d’observation de l’univers. « Ecouter » les étoiles en plus de les voir.